Moi et les autres



Situation no 15: Comment répliquer spontanément ?

Problème: Intimidé ou embarrassé, il nous arrive de rester sans réponse durant un échange. Ou d'avoir la réplique, mais de manquer de réflexe, de spontanéité et de se reprocher après coup de n'avoir pas su dire ceci ou cela.

Dynamique: Lorsque l'échange est terminé, que l'on "se retrouve dans l'escalier", nous viennent alors toutes sortes de répliques, les unes plus bonnes que les autres. Et de se demander pourquoi nous n'avons pas riposté puisque nous avions tous les éléments pour le faire. Nous "savions" et pourtant...! Timidité? Manque de confiance en soi? Emotion? Impressionnabilité...? Peu importe la cause, le problème vient d'une coupure d'avec soi-même, non d'avec les autres.

Réponse: La meilleure "présence d'esprit" vient en effet de la capacité de s'impliquer entièrement et immédiatement. De "se voir soi-même, de s'imaginer, de se ressentir" dans la situation décrite ou évoquée puis de réagir à partir de cette perception personnelle, et non de ce qu'il serait de bon ton de répondre. La réplique - dès lors qu'elle relève plus d'une perception personnelle que d'un discours - en est d'autant plus spontanée, authentique et immédiate. Surtout lorsqu'elle surgit à l'instant-même où l'on se connecte à l'événementiel. ,,,© Léo Léderrey & partenaires

Comportement-clé : Comment répliquer spontanément?
En réagissant à partir de ce que je vis réellement.




Répertoire d'autres situations