Moi et les autres


Situation no 7 :  Comment accueillir l'autre, alors qu'on préférerait fuir...?

Problème: Face à certaines personnes, lors de circonstances précises, notre premier mouvement est parfois de fuir, de se replier ou simplement de se taire.

Dynamique: Les situations justifiant ce repli sont multiples et complexes. On peut cependant les diviser en deux groupes. D'une part, des facteurs personnels (indisponibilité, fatigue, etc.) peuvent nous couper de l'autre, bien qu'il soit sans reproche. Mais ce peut être aussi le contraire: bien que nous soyons parfaitement disponibles, l'autre peut nous maintenir à distance par son comportement excessif, par ce qu'il est ou représente de déplaisant à nos yeux, etc.

Réponse: Il est parfois préférable d'accepter le contact avec l'autre, malgré notre résistance. Pour y parvenir, rien ne sert de se forcer, mieux vaut s'ouvrir. Cela ne peut pas se faire au moyen d'un effort intellectuel, puisque notre résistance est plutôt d'ordre intime, spontanée (opposée à réfléchi); L'attitude d'ouverture face à l'adversité vient en effet du coeur. Il faut s'y exercer. Mais les résultats sont on ne peut plus gratifiants, encourageants et suivis de découvertes étonnantes sur les autres en général, et sur soi-même en particulier

© Léo Léderrey & partenaires

Comportement-clé :  Comment accueillir l'autre, alors que... ?
En privilégiant le coeur


Répertoire d'autres situations