Accueil / Léo Léderrey / Outils de travail / Contact - rens. pratiques / Ethique du site/  Retour au programme d'activités



Outils de travail

Nos blocages psychologiques expriment avant tout nos peurs intimes, conscientes ou non. Comme l'une ou l'autre de celles ci-dessous, par exemple :
Peurs d'échouer, de s’exposer au regard d’autrui, de déplaire, d'être rejeté-e, abandonné-e, de ne pas être respecté-e, aimé.
Peurs
de s’exprimer franchement, d'être soi-même, d'être mal jugé-e, de perdre le contrôle de soi, de faire le premier pas, d'être ridicule.
Mais aussi, pour certains, peur
des émotions fortes, d'éprouver du plaisir ou de ne pas le trouver. 
Et encore : peurs
du changement, d'aller dans la nouveauté, dans l'action, de faire autrement, de se lâcher, de prendre un risque... 
Bref : peurs de sortir de sa zone de confort, de sécurité, et d'en souffrir, de quelque manière que ce soit !

De telles peurs sont légitimes, faisant partie des phénomènes naturels de la vie. Cependant, lorsqu'elles deviennent excessives
et empêchent l'épanouissement de soi, alors elles justifient un travail sur soi de développement personnel ou thérapeutique.

Lors des
séances individuelles et/ou en atelier de groupe, nous commençons toujours par rechercher "quelles sont nos peurs dominantes", souvent difficles à formuler, car pas très conscientes, plutôt ressenties.

Dans cet espace protégé et confidentiel, nous allons donc pourvoir les "explorer" et voir comment les neutraliser, car "derrière la peur se cache toujours un désir, une recherche de plaisir". Les techniques que nous utilisons, entre autres, sont les suivants :

1. La mobilisation du Mouvement et du Vivant : la recherche de fluidité !
Dans l'Univers tout est Mouvement, mobilité, recherche de fluidité. Et ainsi dynamique du Vivant, du changement et de l'évolution. Or, toute peur, quelle qu'elle soit, s'oppose et freine cette dynamique du mouvement. Le travail sur soi proposé va consister à fluidifier ce qui est figé : les sentiments, la parole, les relations, les émotions, la liberté de penser... en cherchant comment faire autrement.

2. La Gestalt-thérapie
Elle accorde moins d'attention au futur et au passé de la personne en consultation, qu'à ce qu'elle vit ici et maintenant, au quotidien. Notamment, à ses besoins du moment et à sa façon de les reconnaître ou de les ignorer et d'en souffrir. L'objectif : reconnaître nos besoins propres et apprendre à les satisfaire sans culpabiliser pour autant.


3. La bioénergie (neo-reichienne, selon Alexandre Lowen)
Cette pratique cherche à rendre au corps ses sensations de bien-être et de plaisir. Et pour cause: en situation de peur, de stress ou de résistance psychologique l’humain a appris à se couper de ce qu'il ressent, à le refouler lorsque cela le "remue" excessivement, afin de ne plus en souffrir (croit-il). Malheureusement, cela a aussi pour effet de le couper simultanément de ses sensations positives telles que la joie, la spontanéité, le bonheur, le plaisir ! Un travail autour du "l'âcher prise" va aider ici à retrouver et à stimuler la richesse de nos sensations intérieures.

4. Le rebirthing ou "rebirth" (libération du souffle retenu, bloqué)
La séance de Rebirth (de respiration harmonisée, consciente) mobilise l'individu dans ses profondeurs vivantes, faisant remonter les désirs insatisfaits, les blessures affectives ou traumas que le mental avait refoulés mais qui continuent d'agir souterrainement, a notre insu. Cela permet également de dénouer des peurs et des tensions accumulées souvent depuis très longtemps, jusque dans la petite enfance.

5. La recherche de plaisir
(Il s'agit ici de plaisir existentiel, non pas sexuel !! Quoi que, là aussi, parfois... ). Le travail consiste à revisiter les conditions fondamentales de notre accès au plaisir: l'ouverture, l'engagement, la nouveauté, le changement, prendre son temps... et ce que nous en faisons réellement. Cela aussi s'apprend ou se redécouvre!

6. La Mindfulness (Pleine conscience)
Cette pratique se rapporte aux différentes formes de méditations traditionnelles, auxquelles la communauté scientifique s'intéresse depuis maintenant plus d'une quinzaine d'années déjà. En psychologie clinique notamment, pour soigner les troubles anxieux et dépressifs.

7. La psychosynthèse 
Elle explore ces multiples facettes de nous-mêmes (nos sub-personnalités profondes) qui nous animent à notre insu. Ce sont elles qui nous laissent souffrir quand elles sont en contradiction (je veux cela et simultanément je ne le veux pas). Objectif: les réharmoniser, privilégier notre liberté intérieure, face aux automatismes figé. De façon vivante et créatrice.

8. Le travail autour des valeurs personnelles
Elles sont nos convictions intimes les plus profondes, nos repères, comme une "boussole" interne qui aide à rester en accord avec soi-même et à prendre les bonnes décisions.


Retour au programme d'activités