image  Accueil / Léo Léderrey / Outils de travail /Contact - rens. pratiques / Ethique du site/  Retour au programme d'activités



4. Gérer la rupture, la séparation,
C'est passer par des étapes nécessaires

 

1. Dans toute souffrance affective le corps est souvent le premier à réagir: émotions, noeuds à la gorge, estomac noué, tensions, stress, agitation, absence d'appétit, angoisses... prennent le dessus. Il nous est alors difficile, voire impossible de rester serein, lucide et de poser des choix raisonnés. Un travail de "décharge émotionnelle" s'impose donc, qui est la première étape à envisager. Le mental et le coeur y voient ensuite plus clair, notamment parce que les tensions ou la tristesse, voire l'agressivité ou les peurs s'atténuent puis disparaissent.

2. Ensuite, seulement, peut intervenir la seconde étape, cognitive (intellectuelle, mentale) qui va permettre, à "corps calmé", de sortir progressivement des ruminations mentales et de clarifier vos attentes, vos besoins affectifs...

3. Parallèlement, va se mettre en place la troisième phase, active, d'abord de retour à soi-même. Il est indispensable, dans toute situation de rupture difficile, d'identifier et de reprendre pied, d'abord dans ce que l'on est soi-même (nos richesses intérieures, ressources, qualités), avant de vouloir et pouvoir retrouver et entretenir des relations humaines équilibrées, avec autrui (son-sa partenaire ou un-e autre). La confiance dans le couple se structure à partir de la propre estime que l'on a de soi-même, et non à partir de l'appréciation d'autrui à notre égard qui, elle, nous rend plutôt dépendants d'eux.


Les séances individuelles et ateliers qui vous sont proposés vous permettront, entre autres, de soulager vos tensions, de vous reconstruire puis d'envisager la reprise d'une relation affective sereine.


Renseignements sur les séances individuelles

Retour au programme d'activités