Accueil / Léo Léderrey / Outils de travail / Contact - rens. pratiques / Ethique du site/  Retour au programme d'activité


   
Développement personnel

  L'atelier :

L'EGO, ce mal-aimé :
Juste une question de dosage !


Avec Léo Léderrey

Le problème et sa dissolution

Les excès en tous genres de notre ego, par simple peur d’éprouver des privations, ont pour effet de nous tourmenter, de nous isoler et de nous exposer peu à peu à des souffrances sans que l’on s’en rende vraiment compte.

Comment le remettre à sa juste place quand on prend conscience qu’il s’étale un peu trop? Et libérer plutôt nos vrais potentiels, qu’il nous masque par ses excès. Afin de redonner un sens infiniment plus riche et réjouissant à notre existence.

Cet atelier propose une exploration dynamique de l’ego et de sa polarité opposée, l’ouverture. Il s’adresse à toute personne que cette dimension intéresse,
qui se pose des questions intimes sur la vie et souhaite pouvoir mieux se comprendre elle-même. Pas seulement en théorie mais surtout aussi de façon pratique et réaliste, comme durant cet atelier expérientiel. L’objectif est de découvrir, en soi-même, des niveaux de conscience et d’énergie plus élevés et plus légers que ceux de l’ego rudimentaire. Et d’en recueillir les fruits.

Définition succincte

Les références théoriques* de cet atelier considèrent l’ego comme un mécanisme de peur se développant de manière croissante. Peur de souffrir, de manquer, d’être abandonné-e, de ne plus être aimé-e, de ne pas être reconnu-e... Des peurs naturelles, en somme, puisqu’elles déclenchent de façon automatiques nos réflexes de la survie affective, psychique et physique dès qu’elle se trouve fragilisée ou menacée. L’ego est donc une bonne chose, au départ, en se présentant ainsi comme une réaction humaine instinctive de conservation et de protection.

Oui, mais voilà : c’est son dosage qui pose problème !

Car l’ego est aussi insatiable. Une fois contenté, machinalement il en veut toujours davantage:  plus d’attention, de reconnaissance, de plaisir, d’amour, d’argent, de sexe, de pouvoir, de sécurité … Les peurs existentielles qui l’animaient au départ - tel un signal d’alarme bienvenu - se développent alors en peurs anxiogènes et névrotiques : de ne plus pouvoir satisfaire à tout prix ses convoitises, ses besoins de posséder, ses certitudes jalouses, sa soif de distinctions individualistes, de supériorité, de bonheur personnel… Partant, il nous expose à des souffrances qui vont peu à peu se complexifier.

Comment changer cela ?

Contenu de l’atelier

Durant cet atelier ce sont en particulier des exercices spécifiques d’expérimentation personnelle qui sont proposés. Ils consistent à découvrir et reconnaître ces automatismes de l’ego, en soi-même, là où le plus souvent ils nous échappent. Toutefois, l’objectif n’est pas seulement de les repérer et de les observer, mais surtout de les accepter pour ce qu’ils sont, afin de pouvoir les doser et désamorcer leurs excès. Comment ? Par une sorte de renversement positif, à découvrir justement lors des exercices pratiques de cet atelier. Cette approche, tout à la fois amusante, impressionnante et émouvante entraîne des résultats en profondeur : accroissement du calme et de la force intérieure, harmonisation sur le plan relationnel, libération de la créativité, renforcement de l'assurance et de la confiance en la vie…

* Participer à cet atelier ne demande aucune appartenance à une tradition ou à une religion en particulier. L’approche est tout à la fois philosophique, spirituelle et psychologique (Perls, Lowen, Assagioli, Diel et Bouddhisme Zen, entre autres.)


Cet atelier de week-end est provisoirement programmé au 7 - 8 septembre

Son prix : 290.-

D'autres informations suivront sur cette page, sous peu (modalités pratiques, nuitée, repas, etc.)

en fonction du nombre de participants inscrits.



 Pour tout renseignement complémentaire ou pour s'inscrire :


Tél 079 434 85 18
leo@leolederrey.ch

Retour au programme d'activité